Vaccins

La division vaccins représente 14% du chiffre d’affaires total de GSK.

Notre division vaccins est l’une des plus importantes au monde. Elle assure le développement, la production et la distribution de plus de 2,5 millions de vaccins par jour dans 170 pays.

Les vaccins de GSK aident à protéger contre les maladies graves depuis les années 1950, lorsque nous avons introduit notre premier vaccin contre la polio. Nos vaccins protègent également contre de nombreuses autres maladies, comme les infections à pneumocoque et à rotavirus, la méningite, l’hépatite, la coqueluche et la grippe. Notre réservoir de nouveaux vaccins potentiels couvre la plupart des maladies ayant toujours un impact dramatique dans le monde, comme le paludisme, le VIH, la tuberculose et la fièvre Ebola.

Notre acquisition de Novartis Vaccines (hormis les vaccins contre la grippe) au début de 2015 étend significativement le nombre de vaccins que nous produisons (une quarantaine aujourd’hui), ainsi que le nombre de nouveaux vaccins en développement (17). Nous possédons donc désormais le plus vaste portefeuille de toutes les entreprises mondiales actives dans le domaine des vaccins.

Basée à Rixensart, Wavre et Gembloux, GSK Vaccines est le centre mondial des activités de recherche, développement et production des vaccins de GSK. Près d’un quart des 8000 personnes occupées au sein de GSK Vaccines en Belgique œuvrent quotidiennement à la découverte de nouveaux vaccins et au développement de produits combinés pour la prévention d’infections à l’origine de graves problèmes médicaux à l’échelle mondiale.

Notre stratégie

Nous croyons que la protection contre les maladies potentiellement fatales offre une chance d’améliorer la santé non seulement des individus, mais aussi de leurs communautés.

Pour les pays les moins développés, nous travaillons en étroite collaboration avec la GAVI et l’UNICEF. Ces organisations bénéficient de prix préférentiels pour l’achat de gros volumes de vaccins à destination des enfants les plus pauvres de la planète. Un peu plus de 80% de nos vaccins prennent ainsi la direction des pays en développement.

Recherche et partenariat

Les avancées scientifiques sont vitales à notre capacité à innover, et nous continuons à investir dans la science pour découvrir et développer de nouveaux vaccins, tant pour offrir une protection contre certaines maladies pour lesquelles il n’existe pas encore de vaccin, que pour améliorer les vaccins existants. Ces travaux de recherche visent notamment à développer de nouveaux vaccins contre la malaria, le VIH et la tuberculose. Pour en savoir plus sur les programmes de partenariat et de coopération mis en place en vue de stimuler la recherche, cliquez ici.