L’hypertension artérielle pulmonaire

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) est une maladie très rare des artères pulmonaires.

Selon les estimations, la Belgique recense actuellement 400 patients HTAP, et 60 nouveaux patients sont diagnostiqués chaque année. L’HTAP a de nombreuses causes possibles et peut se manifester à tout âge.

Un rétrécissement chronique des artères pulmonaires fait grimper la pression artérielle et réduit la circulation du sang dans les poumons. Ceci rend l’oxygénation des poumons plus difficile.

La maladie peut s’accompagner de symptômes très divers, tels que l’essoufflement, la fatigue, la douleur thoracique, l'étourdissements ou la syncope. Elle peut par ailleurs être associée à l’apparition d’œdèmes (p.ex. pieds et jambes gonflés).

La maladie entraîne une diminution progressive de la capacité d’effort du patient, ce qui influence considérablement ses activités quotidiennes.

Si elle n’est pas traitée, l’HTAP s’aggrave pour évoluer - à terme - en une maladie potentiellement mortelle, associée à une survie limitée.

Il n’est pas possible de guérir l’HTAP, mais son traitement a fortement progressé ces dernières années. Il existe aujourd’hui différents médicaments qui dilatent les vaisseaux (en comprimés ou en injections). Ces vasodilatateurs peuvent considérablement améliorer les plaintes et les symptômes des patients, et potentiellement ralentir l’évolution de la maladie.

Le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire est généralement administré dans des centres spécialisés.

Pour tout complément d’information, veuillez contacter votre médecin/pharmacien.