Interactions avec les prescripteurs

Dans toutes nos interactions avec les professionnels de la santé, notre priorité est de faire preuve de transparence dans notre travail, d’agir avec intégrité et de toujours placer les intérêts des patients au premier plan.

Les entreprises pharmaceutiques ont un rôle important à jouer pour fournir aux professionnels de la santé des informations précises et de grande qualité concernant les médicaments sur ordonnance et les vaccins.

Cette relation est essentielle aux progrès de la science médicale et contribue à répondre aux besoins des patients et aux besoins de santé publique

Selon nous, cette relation est essentielle aux progrès de la science médicale et contribue à répondre aux besoins des patients et aux besoins de santé publique.

Nous reconnaissons également que la façon dont l’industrie fournit actuellement des informations et une éducation aux professionnels de la santé constitue une préoccupation majeure, car elle peut être perçue comme exerçant une influence inadéquate sur les décisions de prescription.

La seule perception d’un conflit d’intérêts peut déjà miner la confiance des patients dans les informations sur les médicaments qui leur sont fournies par leurs médecins, et nous devons œuvrer pour nous en prémunir.

À la fin de 2013, nous avons annoncé trois changements fondamentaux pour réformer la façon dont nous interagissons avec les professionnels de la santé

À la fin de 2013, nous avons annoncé trois changements fondamentaux pour réformer la façon dont nous interagissons avec les professionnels de la santé afin de répondre à ces préoccupations. Nous voulons que les patients aient confiance dans le fait que, lorsqu’ils se voient prescrire un médicament ou un vaccin GSK par leur professionnel de la santé, cette décision se fonde sur une expertise médicale et scientifique solidement étayée.

Premièrement, nous avons introduit de nouveaux incitants pour les professionnels de la vente :

  • Depuis janvier 2015, plus aucun professionnel de la vente de GSK en contact avec des clients (ou ses managers) ne reçoit d’incitants financiers basés sur des objectifs de vente individuels. Nos professionnels de la vente sont désormais valorisés sur la base de leurs connaissances techniques, de la qualité du service qu’ils délivrent aux professionnels de la santé pour assurer de meilleurs soins aux patients et d’un ensemble plus large de mesures de performance.

Deuxièmement, nous soutiendrons l’éducation médicale indépendante par de nouveaux biais :

  • Nous croyons que le secteur joue un rôle précieux dans le soutien à l’éducation médicale pour fournir aux professionnels de la santé des informations en matière de maladie, de diagnostic et de traitement. Notre engagement envers l’éducation médicale reste inchangé.

Troisièmement, en 2016, nous mettons fin aux paiements directs aux professionnels de la santé pour parler en notre nom :

  • Afin de dissiper les inquiétudes d’abus d’influence sur le comportement de prescription et de rendre nos efforts de marketing et d’éducation plus transparents, nous supprimons progressivement les paiements aux professionnels de la santé pour parler, au nom de GSK, de nos médicaments sur ordonnance et de nos vaccins. À la place, nous développons de nouvelles applications numériques, personnelles et en temps réel afin d’améliorer nos informations aux professionnels de la santé. Nos médecins experts au sein de GSK auront plus de temps pour parler avec leurs pairs externes et répondre aux questions sur nos médicaments.

Les professionnels de la santé resteront de précieux partenaires pour GSK et, après 2016, nous continuerons à les rémunérer pour les activités non publicitaires que nous ne pourrions pas mener sans eux. Il s’agit notamment :

  • de la conduite de recherches cliniques commanditées par GSK ;
  • d’activités consultatives et d’études de marché livrant des informations essentielles sur des maladies spécifiques et les soins aux patients.

Nous nous engageons à divulguer publiquement les paiements que nous effectuons aux professionnels de la santé.